projet Epernay pour tous : municipales 2008

            PROJET MUNICIPAL D'EPERNAY POUR TOUS

 

 

INTRODUCTION

 

 

EPERNAY POUR TOUS a pour ambition de répondre aux inquiétudes et aux attentes des Sparnaciens, d'être au plus près de leurs préoccupations quotidiennes et

de donner un nouvel élan à Epernay.

 

Pour nous, l'avenir de notre ville passe par la résolution des problèmes suivants :

- la démographie : la population d'Epernay a diminué de 4% chaque année de 1999 à 2005,

- les problèmes de stationnement, la circulation difficile, l'enclavement de notre Ville sont subis quotidiennement par les Sparnaciens et nuisent au commerce de centre-ville,

- la voirie : de trop nombreuses rues sont défoncées,

- l'imposition forte et l'endettement de la ville et de la communauté de communes ; en effet nos impôts ne cessent d'augmenter,

- les problèmes sociaux : un taux de chômage élevé, de nombreux Rmistes, plus d'un millier de personnes fréquentent les Restos du Cœur et L'Entraide Alimentaire.

- le délaissement des jeunes et des adolescents….

- l'abandon des services publics et la non réaction de la Ville.

 

Pour résoudre ces problèmes, nous vous proposons un projet novateur qui pourra être amendé grâce à vos propositions.

Epernay a des atouts : nous avons le champagne, nous sommes dans une belle région, dans une ville riche avec des gens dynamiques, nous possédons un tissu d'associations remarquable dans tous les domaines sportifs, culturels et caritatifs. Les comités de quartiers y sont très actifs.

Elus, nous nous appuierons sur ces associations et ces comités de quartiers en travaillant avec eux en étroite concertation, en les valorisant et en les aidant davantage.

Avec ce projet réaliste et innovant, avec une liste d'ouverture rassemblant des personnalités, les forces de Gauche et les écologistes, nous pouvons gagner les élections municipales et permettre à TOUS DE MIEUX VIVRE A EPERNAY.

 

 

POUR UNE PLUS GRANDE SOLIDARITE

 

 

Le désengagement de la municipalité sortante  en matière sociale s'est poursuivie  depuis 2005 (fermeture du Foyer des Jeunes Travailleurs, fermeture de la Boutique Sociale, de l'accueil de jour, diminution des subventions… )

La pauvreté et la précarité n'ont cessé d'augmenter à Epernay, ville considérée comme riche.

Une réelle fracture sociale existe dans la capitale du champagne et ne cesse de s'accroître.

Le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) fait état de cette forte précarisation dans certains quartiers de la ville.

Nous voulons réagir. Il est anormal de laisser une partie de la population de côté. Il nous faut aider les jeunes en grandes difficultés, les sans-abri, les chômeurs… Tous ceux qui ont difficultés pour boucler les fins de mois.

L'exclusion n'est pas un phénomène simple qui n'aurait qu'une cause. Les sans-abri ne manquent pas seulement de toit, ils sont bien souvent sans formation, sans famille, sans emploi. L'exclusion est un problème de fond et non un accident de parcours. La majorité des exclus voudraient travailler, mais la plupart ne le peuvent pas où ne le peuvent plus. On ne peut traiter l'exclusion en urgence. Il faut trouver de vraies solutions de long terme avec des hébergements durables. Il faut traiter à la fois les personnes exclues mais aussi agir en amont pour éviter les nouveaux basculements dans l'exclusion. Un véritable accompagnement de longue durée est indispensable.

 

Solidarité et action sociale

 

Aide aux quartiers en difficultés

 

Nos efforts porteront  en priorité sur les quartiers de Bernon, Bernon Village, Beausoleil, Vignes Blanches, Terres Rouges, Fort Chabrol et la résidence des Forges. Ces quartiers ont un taux de chômage d'environ 20%. Bien évidemment, nous n'oublierons pas certains îlots de pauvreté dans d'autres quartiers.

 

Dans ces quartiers :

 

  1. Nous favoriserons l'accès à l'emploi :

v     en aidant les jeunes à trouver du travail (contrats aidés, analyse des offres d'emplois, formation, parrainage.. )

v     en instaurant un  nouveau dispositif : une antenne de la 2ème chance sera installée à Epernay et aura diverses missions : - socialisation, acquisition des pré-requis et des fondamentaux pour trouver ou retrouver du travail,

- remobilisation des jeunes sortis de l'Ecole sans diplôme,

- qualification aux compétences,

- intégration dans la vie professionnelle et s

- immersion dans un métier (découvertes de métiers et d'entreprises)

- accompagnement individualisé.  

 

  1. Nous améliorerons l'habitat et le cadre de vie :

Nous  poursuivrons la restructuration de ces quartiers et débuterons la restructuration du quartier Beausoleil (en concertation avec les habitants)

 

  1. Nous assurerons la réussite éducative des jeunes en :

- développant les actions d'accompagnement,

- en étant attentif à la formation des équipes de réussite éducative,

- en aidant davantage les associations sportives,

- instaurant une éducation à la citoyenneté et de prévention contre la délinquance,

- soutenant la fonction parentale (atelier parents/enfants…).

 

 

 

 

 

  1.  Nous favoriserons :

             - l'insertion socioprofessionnelle par l'activité économique,

             - le désenclavement des quartiers,

             - la concertation et le dialogue social,

             - le renforcement de la vie associative,

           - les actions culturelles et festives : repas de quartiers, fête inter-quartiers, journal de quartiers…

 

Une nouvelle dynamique doit être créée, de nouveaux projets élaborés en étroite concertation avec les habitants, les associations, le Club de Prévention, la Maison Pour Tous, le Centre Social de la Ferme de l'Hôpital…

 

 

 

Aide aux demandeurs d'emploi :

Les demandeurs d'emploi bénéficieront  de

- l'antenne de la 2ème chance,

- d'un suivi et d'un accompagnement individualisé,

- de la gratuité du parking Gallice lorsqu'ils se rendront à l'ANPE.

- de la création de chantiers d'insertion. Nous redonnerons de l'estime de soi et remettrons en avant la notion d'utilité collective.

- de la carte pass générale (transport, culture, sport… )

 

Aide aux personnes âgées :

- la construction de foyers logements est envisagée,

- la création d'un office des Seniors permettra une information sur les activités, les sorties, sur les problèmes quotidiens…. de nos Anciens (promesse non tenue par l'actuelle municipalité). Des permanences municipales et d'informations dans les quartiers, éviteront aux Anciens de se déplacer.

- les foyers de quartiers seront relancés ; ils favoriseront les rencontres et les activités des Seniors,

- des rencontres intergénérationnelles seront mises en place,

- les présents pour les anciens seront dignes de ce nom (et non les 3 savonnettes minuscules offertes à certains) : un colis, un repas et un voyage seront offerts à tous les Anciens,

-la diversification des services permettra le maintien à domicile de nos Anciens et leur facilitera la vie.

 

Aide aux personnes handicapées ou à mobilité réduite :

Nous nous engageons :

- à rendre accessible tous les espaces publics,

- à travailler en étroite concertation avec elles pour la réalisation des travaux  de voirie (éviter les dévers et la généralisation des pavés)

- à aider à réaliser des logements adaptés,

- à favoriser leur intégration sociale,

- à respecter les 6% d'embauches de personnel à la ville,

- à développer la solidarité et la fraternité.

La commission extra-municipale sera réunie régulièrement.

 

 

 

Aides aux familles et à la petite enfance :

- une nouvelle crèche sera créée si les  besoins sont effectifs.

- les modes d'accueil seront diversifiés pour s'adapter aux demandes des familles et des nouvelles formes de travail.

- une prise en charge des frais de garde du premier mois aidera au retour à l'emploi des femmes en situation précaire.

 

L'accueil de jour et l'épicerie sociale seront ré ouverts.

 

Logement

 

 

Le droit au logement est pour nous un droit fondamental. Toute personne doit pouvoir décemment se loger quels que soient ses revenus et sa situation.

Notre politique de l'habitat doit être cohérente et volontariste.

 

Pour développer Epernay, nous devons avoir une réelle politique foncière et effectuer un recensement des terrains constructibles afin de déterminer une stratégie de réalisations.

 

Notre objectif est de stopper l'hémorragie démographique, puis d'augmenter la population à 28000 voire 30000 habitants (plus d'habitants=moins d'impôts) et de répondre à tous les besoins (logements adaptés et diversifiés).

Le logement social est une de nos préoccupations prioritaires ; malgré l'importance du parc existant déjà, une forte demande persiste. L'actuelle municipalité défend le privé, le haut  de gamme et attire uniquement la clientèle aisée. Elle n'a pas la volonté de relancer le logement social. 

 

Nous devons :

 

v     veiller à la mixité sociale des quartiers, éviter les ghettos,

v     densifier le centre de la ville en réhabilitant et modernisant des logements anciens ou vacants (taux de vacance en centre ville de 12%, taux de logements anciens de 35%). Un logement sur dix manque de confort en ville. Il faut agir parfois avec discernement en interprétant la ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager), en affichant parfois plus d'ambition notamment concernant la hauteur des bâtiments.

v     résorber «les dents creuses »

v     intégrer les quartiers périphériques à la ville

v     répondre aux besoins de petits logements en ville pour les familles monoparentales

v     construire des logements d'accueil d'urgence pour les personnes à revenus modestes

v     réhabiliter les quartiers Beausoleil et Terres Rouges : accélérer le dossier en travaillant en concertation avec la population et en garantissant le maintien des loyers

v     poursuivre l'ORU (Opération de Renouvellement Urbain) de Bernon

v     développer l'installation de chauffages collectifs là où il n'y en a pas  (pose de compteurs individuels de chauffage et d'eau)

v     poser des doubles vitrages dans les appartements collectifs

v     construire en exigeant l'emploi de matériaux de haute qualité environnementale

v     favoriser le maintien et l'installation des jeunes couples à Epernay par des  mises à disposition de terrains ou de logements à des prix préférentiels (conséquences immédiates : maintien et développement du commerce)

Nous subventionnerons toutes les opérations d'économie d'énergie et de développement durable.

 

Dans le plan local d'urbanisme, il subsiste des terrains constructibles à Epernay. 

 

      Pour réaliser ces projets des aides exceptionnelles peuvent être consenties par la CCEPC (Communauté de Communes Epernay Pays de Champagne), l'Etat, l'ANAH (Association Nationale d'Amélioration de l'Habitat), le Conseil Régional, le Conseil Général. L'OPAH (Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat) peut aider certaines opérations. La Ville peut diminuer la charge foncière, et par le biais de convention exiger des prix maxima.

 

Un service municipal du logement sera créé en partenariat avec les bailleurs sociaux, les organismes constructeurs et les architectes. Il définira les catégories de logements à construire. Les représentants du Conseil Municipal seront présents et actifs au sein des  Conseils d'Administration des organismes logeurs.

Une commission d'attribution pour l'hébergement d'urgence composée d'élus, du MER, du Club de Prévention, des associations de solidarité… sera mise en place.

Nous interdirons les expulsions liées à des situations économiques, et développerons les baux glissants ( le CCAS ou le Club de Prévention se porteront garants du paiement des loyers)

La politique du logement devra être en conformité avec le PLH (Plan Local d'Habitation) élaboré par la CCEPC.

 

Jeunesse

 

La municipalité actuelle se préoccupe peu de la jeunesse. Il ne s'agit pas d'avoir un projet tout ficelé pour la jeunesse mais de l'aider à réaliser des actions déterminées par elle. C'est pourquoi nous créerons d'une part un Conseil Municipal d'Enfants, et d'autre part le Conseil Municipal des Jeunes (16/25 ans) . Celui-ci sera démocratiquement élu, il fonctionnera avec une certaine autonomie et sera une force de propositions pour le conseil municipal.

Des locaux adaptés seront réservés aux jeunes au sein de la nouvelle Maison des Associations (Centre d'Action Culturelle d'Epernay) ; bâtiment que nous construirons rue Eugène Mercier à côté de la sous-préfecture). Un studio d'enregistrement pourrait y être installé ainsi qu'une  salle de concert. Nous favoriserons l'éclosion de jeunes groupes de musique.

Un pass découverte sport /culture sera créé pour les jeunes.

 

Sport 

 

Les associations sportives peuvent compter sur notre aide financière et technique (voir le chapitre sur les associations).

Du point de vue infrastructure, nous sommes favorables à la création d'une salle pour les sports de combat, la construction de 2 courts de tennis couverts et à la réhabilitation ou à la reconstruction de la tribune du terrain de football synthétique.

Nous favoriserons l'accès au sport pour les familles en difficultés à revenus modestes. Une convention sera signée avec les clubs pour l'accès gratuit des enfants des familles vivant avec des revenus modestes.

Les associations ayant pour objectif d'avoir une véritable politique d'ouverture à la jeunesse seront davantage subventionnées.

La fête des sports et des associations sportives sera poursuivie. Des journées « découverte des sports » seront organisées.

Nous donnerons davantage d'autonomie à l'O.S.E.P.C (Office des Sports d'Epernay Pays de Champagne).

 

 

Culture

 

Avec la fermeture de la salle de spectacle de la MJC en 1995, la fermeture du musée en 1996, la fin du théâtre missionné en 2006, la Culture régresse à Epernay.

Nous avons la volonté de poursuivre certaines manifestations et d'en créer de nouvelles :

-Les Habits de Lumière qui sont une belle réussite,  se prolongeront par d'autre manifestations gratuites dans la Ville ;

- Plusieurs festivals seront aidés, développées ou créés : festival de la Craie, festival des Cultures Africaines, festival du Rire, festival de la Bande Dessinée, Carnaval.

- Une grande fête populaire du champagne sera organisée l'été tous les 2ans.

- Une étude sur la réhabilitation et la réouverture d'un musée sera réalisée en début de mandat (le musée possède 87 000 pièces).

- Une fête inter-quartiers permettra une meilleure intégration et une meilleure valorisation des différents quartiers de notre ville.

 

Nous créerons une maison du jumelage et un lieu consacré à l'Histoire d'Epernay..

Notre volonté est de rendre la culture  plus accessible (pass jeunes)

 

 

ENVIRONNEMENT/VIE QUOTIDIENNE

 

 

 

Stationnement, circulation, enclavement d'Epernay, voirie 

 

Ce sont des problèmes récurrents qui doivent trouver une solution sinon notre ville risque de s'asphyxier.

Epernay connaît chaque jour des embouteillages qui exaspèrent tous les automobilistes aux heures de pointe (11h30-12h30 et 17h30-18h30) : c'est une véritable galère. Epernay est devenue la ville « bouchons » et la seconde ville la plus polluée de la Région.

De ce fait, il est urgent de REAGIR !

 

1)      le stationnement

Il est insuffisant, cher pour l'usager et de ce fait décourage certains acheteurs potentiels du petit commerce de centre-ville.

Il est temps de stopper l'extension tous azimuts du stationnement payant.

Nous ne sommes ni pour le tout gratuit, ni pour le tout zone bleue.

 

 

 

 

Nous nous engageons :

- à augmenter le nombre de places de stationnement,

- à stopper voire diminuer le parking payant ; certaines zones périphériques peuvent passer en zone bleue (Avenue Paul Chandon, rue de l'Hôpital, rue des Jancelins…),

- à maintenir les tarifs actuels durant tout le mandat,

- à garantir la gratuité au mois d'août, et 2 heures sur le Jard les vendredis et samedis de 17 à 19 heures,

- à délivrer des cartes d'abonnement valables pour tous les secteurs de la Ville,

- à mettre en place des navettes gratuites pour accéder en ville à partir des parkings périphériques gratuits (Millésium, COMEP, Saint Pierre Saint Paul), ce qui permettrait aux employés de garer leurs véhicules gratuitement,

- à garantir la gratuité du parking Gallice aux chômeurs qui viennent à l'ANPE,

- à construire sous la future Maison des Associations un parking souterrain sous le Centre d'Action Culturel qui pourrait être ensuite étendu au Jard.

 

2)      la circulation

Les embouteillages du centre-ville sont permanents et quotidiens. Que de stress, que d'énervement, que de temps perdu !. Epernay s'asphyxie au sens propre et au sens figuré.

Un plan de déplacement urbain doit être mis en place. Le plan de circulation actuel est dépassé et doit être réétudié..

Nous agirons pour développer la circulation intra-muros :

- en développant les liaisons inter-quartiers,

- en déviant les poids lourds (notamment le transit des matières dangereuses),

- en développant les pistes et bandes cyclables,

- en étendant la zone du centre-ville en zone semi-piétonne,

- en renforçant et en développant les transports en commun,

- en instaurant les navettes gratuites reliant les parkings périphériques au centre-ville.

 

Les Sparnaciens seront consultés sur ce plan de déplacement. Il faut donner la parole aux piétons, aux handicapés, aux cyclistes et aux automobilistes (travailler en étroite concertation).

 

3)      Le contournement

La traversée d'Epernay dans le sens Reims /Sézanne est un sujet récurrent. Le centre-ville est un carrefour obligé pour toute circulation notamment pour le trafic du transit sur les principaux axes (RN 51-RN3-RD51-RD3).

Le contournement d'Epernay doit être mis d'urgence à l'étude (on en parle depuis 30 ans). Le maire d'Epernay refuse d'en parler et ne l'a pas inscrit ni dans la Charte du Pays ni dans le SCOT (Schéma de Cohérence Territorial). Il refuse obstinément toute réflexion et toute étude. La Municipalité de Gauche (1977-1983) avait lancé le projet en achetant certains terrains. Ce projet a été ensuite abandonné par la Droite.

Pour nous, ce contournement est une priorité absolue qui permettra de diminuer de 25% la circulation en centre-ville et de diminuer la dangerosité (camions de Transport de Matières Dangereuses) notamment pour les habitants du Boulevard Joffre, de la Place des Martyrs, de la rue de Brébant, de la  rue Pasteur, de la rue du Moulin Brûlé, de la rue James et Gabriel Lecomte, de la Place Carnot, de l'Avenue Foch, du Boulevard du Cubry, de la rue de Gambetta….

 

 

L'étude devra aussi comporter l'éventualité d'un troisième pont.

Où se situera ce contournement ?

L'emplacement sera défini après étude. Il pourrait se situer soit dans la plaine d'Aÿ, soit en utilisant  les voies ferrées laissées à l'abandon depuis le transfert des ateliers SNCF (les ponts sont déjà existants).

Epernay est la seule ville de Champagne Ardenne à n'avoir pas sollicité la Région depuis plus de 20 ans pour ses infrastructures routières.

 

 

4)      La RN 51



26/03/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres